Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

QUAND LES DEMOCRATES ESPERENT

LA DESTITUTION DE DONALD TRUMP

Selon le media en ligne BuzzFeed News, Donald Trump a demandé à son avocat Michael Cohen de mentir au Congrès à propos d'un projet immobilier russe avorté.

Plus d'un an et demi après le début de l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du président américain et la Russie, une nouvelle révélation de l'ex-homme de confiance Michael Cohen de Donald Trump fait les choux gras des démocrates.

Le milliardaire aurait demandé à son avocat de l'époque de mentir sous serment au sujet d'un projet avorté de Trump Tower à Moscou. Michael Cohen a en effet menti sur la chronologie du projet du building de 100 étages.

M. Cohen avait assuré aux élus que les discussions avec des officiels russes s’étaient terminées en janvier 2016, alors qu’elles se sont poursuivies au moins jusqu’à juin, quand Donald Trump était en passe de remporter la primaire républicaine. Pourquoi ce mensonge ?

Pour minimiser les liens entre les deux pays.

Que le magnat de l'immobilier fût en affaires n'avait en soi rien d'illégal, mais qu'il demandât de mentir est un crime.

Un mensonge qui pourrait donc lui coûter cher, selon ses ennemis politiques car il s'agirait d'une tentative d'entraver l'enquête et d'une subordination de témoin.

« Si le président a ordonné à Cohen de mentir au Congrès, c’est de l’obstruction à la justice. Point barre », a réagi l’élu démocrate David Cicilline.

Les démocrates n'ont pas tardé jeudi soir à y aller de leurs petits commentaires rappelant notamment que les mêmes crimes avaient valu à Richard Nixon et Bill Clinton le lancement d'une procédure de destitution.

« Oh, pour information, le premier chef de la procédure de destitution de Richard Nixon était obstruction à la justice », a tweeté le représentant démocrate Ted Lieu.

« Ecoutez, si Mueller a plusieurs éléments alléguant du fait que Trump a demandé à Cohen de mentir au Congrès, nous devons en être informés au plus vite », a ajouté sur Twitter le sénateur Chris Murphy.

Pour Adam Schiff, qui préside désormais la commission de la Chambre sur le renseignement, si les allégations sont vraies, Donald Trump s’est rendu coupable de « subornation de témoin ».

Un crime passible de cinq ans de prison dans le Code pénal américain et que le Congrès pourrait surtout considérer comme un « crime majeur » justifiant un impeachment.

Une destitution cependant peu probable. En effet si la la Chambre des représentants, à majorité démocrate depuis début janvier, peut lancer la procédure d'accusation, c'est au Sénat d'émettre un jugement.

Or ses élus sont en majorité républicains...

Le témoignage public de Michael Cohen, déjà condamné à 3 ans de prison, devant le Congrès, le 7 février prochain, est attendu avec fébrilité par les démocrates.

Joanne Courbet pour DayNewsWorld