• Daynewsworld Geek
  • holly-star
  • Renault
  • pepsi next
  • ebp
  • holly-star
  • kokorico
  • microsoft
  • Daynewsworld Geek
  • H&M
  • Sage
  • Microsoft
  • Generix
  • NBSI conference
  • Huawei
  • Burberry
  • Piriform
  • Camaieu
  • Revlon
  • Boss
  • Chronique Mia
French (Fr)English (United Kingdom)
LES FAILLES DU SMARTPHONE Samsung Galaxy S7.

Son lecteur d’empreinte piraté grâce à une impression papier.

La sécurité des lecteurs d’empreintes de smartphone est toute relative! On le savait déjà.Pour preuve le piratage possible du Touch ID de l’iPhone 5s et 6. Mais «  Il fallait prendre une photohaute résolution (1200 dpi) de l’empreinte, l’imprimer sur un film transparent, y creuser un relief avec une « insoleuse » à lumière ultra-violette puis réaliser une fausse peau avec de la colle à bois. ». Pour celui qui nous concerne, le Samsung Galaxy S7,c'est encore plus simple : Des chercheurs de l’université de Michigan ont tout simplement utilisé un scan à 300 dpi de l’empreinte et l'ont imprimée avec une imprimante multifonction du commerce. Pour ce faire ils ont utilisé une encre conductrice à base d'argent et un certain papier. Enfantin me diriez-vous ! Certes pour un bon bricoleur ! Mais encore faut-il se procurer la fameuse encre argentique auprès d' AgIC, une startup japonaise et débourser 249 dollars pour les cartouches vendues par pack de trois . De plus seules certaines imprimantes de marque Brother sont utilisables.

Et surprise, cette encre peut aussi tromper les lecteurs d’empreintes du Samsung Galaxy S7 et du Huawei Honor H7.

L'etancheite

Réputé pour mettre à l’épreuve chaque nouveau smartphone phare qui arrive sur le marché, le youtuber Jerryrigeverything vient de démonter le Samsung Galaxy S7, pour inspecter le procédé que Samsung utilise pour rendre ses deux derniers smartphones étanches.

Des joints au niveau des bords du téléphone mais également de l’écran. Idem du côté du tiroir SIM, du port micro USB et du connecteur jack avec également une membrane, au niveau du haut-parleur. Le téléphone est censé être rendu étanche.

Même un détecteur au niveau du port micro USB d'humidité permettra d’empêcher le Galaxy S7 de se recharger alors qu’il est humide!Par contre aucun film pour garantir l’étanchéité de la carte mère certes à l’intérieur du téléphone ...Jusque là rien que du prévisible sur un dispositif dit étanche.

Mais pourquoi alors Samsung a-t-il inséré dans les entrailles de ce Galaxy S7 deux éléments réactifs changeant de couleur au contact de liquides au sein du téléphone ?Devinez ! C'est qu'il s'agit d’éviter toute utilisation abusive de cette certification IP68 qui ne garantit qu'une étanchéité limitée dans le temps et dans la profondeur. Surtout oubliez la plongée sous-marine pour photographier un barracuda !

Mais plus grave encore :

*Primo: on ne peut pas enlever la batterie .

*Secundo: on ne peut pas mettre de carte SD pour stocker.

*Tertio : on est condamné à aller sur le Cloud afin d'alimenter le big data !

Pas de quoi se jeter sur ce GalaxyS7 disponible le 11 mars au modique prix de 699 euros.

Paul Emison pour pour Day News World

LES FAILLES DU SMARTPHONE Samsung Galaxy S7.

 

Son lecteur d’empreinte piraté grâce à une impression papier.

 

La sécurité des lecteurs d’empreintes de smartphone est toute relative! On le savait déjà.Pour preuve le piratage possible du Touch ID de l’iPhone 5s et6. Mais «  Il fallait prendre une photo haute résolution (1200 dpi) de l’empreinte, l’imprimer sur un film transparent, y creuser un relief avec une « insoleuse » à lumière ultra-violette puis réaliser une fausse peau avec de la colle à bois. ». Pour celui qui nous concerne, le Samsung Galaxy S7,c'est encore plus simple : Des chercheurs de l’université de Michigan ont tout simplement utilisé un scan à 300 dpi de l’empreinte et l'ont imprimée avec une imprimante multifonction du commerce. Pour ce faire ils ont utilisé une encre conductrice à base d'argent et un certain papier. Enfantin me diriez-vous ! Certes pour un bon bricoleur ! Mais encore faut-il se procurer la fameuse encre argentique auprès d' AgIC, une startup japonaise et débourser 249 dollars pour les cartouches vendues par pack de trois . De plus seules certaines imprimantes de marque Brother sont utilisables.

Et surprise, cette encre peut aussi tromper les lecteurs d’empreintes du Samsung Galaxy S7 et du Huawei Honor H7.

L'etancheite

 

Réputé pour mettre à l’épreuve chaque nouveau smartphone phare qui arrive sur le marché, le youtuber Jerryrigeverything vient de démonter le Samsung Galaxy S7, pour inspecter le procédé que Samsung utilise pour rendre ses deux derniers smartphones étanches. Des joints au niveau des bords du téléphone mais également de l’écran. Idem du côté du tiroir SIM, du port micro USB et du connecteur jack avec également une membrane, au niveau du haut-parleur. Le téléphone est censé être rendu étanche.

 

Même un détecteur au niveau du port micro USB d'humidité permettra d’empêcher le Galaxy S7 de se recharger alors qu’il est humide!Par contre aucun film pour garantir l’étanchéité de la carte mère certes à l’intérieur du téléphone ...Jusque là rien que du prévisible sur un dispositif dit étanche.

 

Mais pourquoi alors Samsung a-t-il inséré dans les entrailles de ce Galaxy S7 deux éléments réactifs changeant de couleur au contact de liquides au sein du téléphone ?Devinez ! C'est qu'il s'agit d’éviter toute utilisation abusive de cette certification IP68 qui ne garantit qu'une étanchéité limitée dans le temps et dans la profondeur. Surtout oubliez la plongée sous-marine pour photographier un barracuda !

 

Mais plus grave encore :

 

*Primo: on ne peut pas enlever la batterie .

*Secundo: on ne peut pas mettre de carte SD pour stocker.

*Tertio : on est condamné à aller sur le Cloud afin d'alimenter le big data !

 

Pas de quoi se jeter sur ce GalaxyS7 disponible le 11 mars au modique prix de 699 euros.