FABULEUSE COMMANDE DE AIRBUS PAR LA CHINE

« C'est un contrat d'une dimension très importante. C'est un signe fort de confiance sur le long terme de la part de nos partenaires chinois », a déclaré M. Faury après la signature, se félicitant de « la confiance qui est renouvelée aujourd'hui ».

La Chine a signé avec Airbus mercredi 26 mars 2019 un accord portant sur dix A350 XWB et 290 A320neo destinés à des compagnies aériennes non précisées.

Airbus et China Aviation Supplies Holding Company (CAS) ont signé le 25 mars 2019 un accord général (General Terms Agreement, GTA) portant sur l’acquisition de 300 appareils au total, d’une valeur de 35 milliards de dollars au prix catalogue.

Un GTA plus important que celui annoncé par Emmanuel Macron en janvier 2018 (184 A320), qui faisait suite à celui de juillet 2017 (100 A320 et 40 A350).

Airbus indique que cette commande « reflète la forte demande des compagnies chinoises dans l’ensemble des segments du marché, notamment pour les vols intérieurs, low-cost, régionaux et long-courriers internationaux », souligne Airbus dans son communiqué.

Serait-ce le fait de la méfiance vis-à-vis du Boeing 737 MAX après après le double accident de Lion Air et d'Ethiopian Airlines ?

Ou une conséquence de la politique économique de Trump vis-à-vis de la Chine qui nuit à Boeing et profite à Airbus ?

Les opérateurs des avions en question ne sont pas précisés par la Chine. Fin janvier, sa flotte comptait quelque 1730 Airbus, dont 1455 appareils de la famille A320 et 17 appareils de la famille A350 XWB.

On ne connaît cependant pas le planning de livraison. Il faut espérer une exécution rapide de la commande calée sur deux- trois ans pour justifier une montée en puissance des lignes d'assemblage de Toulouse, Hambourg et de Tianjin, près de Pékin.

L'industrie européenne serait alors la grande gagnante d'autant que l'usine Airbus chinoise, créée en 2008 à Tianjin, ne pourra assembler qu'une partie assez modeste d'appareils.

Quoiqu'il en soit la Chine aurait besoin de quelque 7400 avions passagers et cargos neufs au cours des 20 prochaines années, soit près de 20% l’ensemble de la demande mondiale qui s’élève à plus de 37 400 avions neufs.

« C’est un honneur pour nous de soutenir la croissance de l’aviation civile chinoise grâce à nos familles de monocouloirs et gros-porteurs », a déclaré lundi Guillaume Faury, Président d’Airbus Commercial Aircraft.

Paul Emison pour DayNewsWorld